Newsletter Septembre 2019

Bonjour à toutes et à tous,

Nous vous remercions encore une fois d'avoir contribué à notre campagne. Nous avons profité de l'été pour avancer sur le développement d'un certain nombre de fonctionnalités que vous retrouverez pour la plupart dans la première version beta de Mobilizon, que nous voulons sortir dans un peu plus d'un mois.

Nous avons développé les « multi-identités », qui permettent de cloisonner ses groupes et ses activités comme on le désire, par exemple si on ne souhaite pas que sa famille connaisse ses activités culturelles ou militantes. Ainsi, l'inscription et la gestion de plusieurs profils individuels minimaux sont désormais intégrées au code de Mobilizon. Ces profils peuvent être utilisés pour changer d'identité lorsque l'on effectue une action, par exemple lorsque l'on crée un nouvel événement ou lorsque l'on annonce sa participation à un événement.

Nous avons aussi pas mal travaillé sur les différentes manières de rendre le formulaire de création d'événement. L'enjeu est qu'il soit à la fois complet, mais aussi facile et rapide à remplir, selon les cas. Une fois son événement publié, il est alors possible aux personnes qui le souhaitent de rejoindre l'événement. L'auteur d'un événement peut l'éditer et le supprimer (ça peut sembler évident pour vous, mais c'est arrivé tout dernièrement dans le code !).

Voici un aperçu d'une maquette fonctionnelle du formulaire de création et d'édition d'un événement.

Wireframe montrant le formulaire de création d'événement

Gardez bien à l'esprit qu'il s'agit uniquement d'un wireframe, un squelette graphique qui nous permet de discuter sur l'interface. Ceci n'est donc pas une capture d'écran représentant le produit fini.

Les fonctionnalités de modération sont en partie présentes et arriveront avec la première version beta. Elle vont permettre aux utilisatrices et utilisateurs de signaler un contenu ainsi qu'aux admins de traiter de ces signalements.

Nous devons aussi nous occuper d'intégrer l'affichage de la page d'accueil de Mobilizon lorsqu'on est connecté à son compte. Nous y privilégions la visualisation des événements à venir, mais on y trouvera également les événements que vous avez marqué comme favoris, les événements de vos groupes ainsi quelques événements suggérés.

Voici un aperçu d'une maquette fonctionnelle de la page d'accueil. Tous les modules présents ne seront pas disponible lors de la sortie de la première version beta (là encore, notez bien qu'il s'agit d'un wireframe, un squelette graphique)

Wireframe montrant le dashboard de la page d'accueil

Enfin, la possibilité de créer un événement et d'y participer en tant qu'anonyme (si les règles de l'instance le permettent) est encore à développer. Cette fonctionnalité devrait arriver au mois d'octobre.

Nous redoublons d'efforts pour pouvoir vous montrer une belle première version beta en octobre. Encore une fois, merci de nous permettre de créer ce bel outil.

Librement,

Framasoft

Photo par Jon Tyson

La collecte pour Mobilizon est terminée

Grâce à chacune et chacun d’entre vous, le compteur de la collecte pour Mobilizon s’est arrêté à 58 689 €, soit 8 689 € de plus que le troisième palier ! Nous tenions donc à vous remercier chaleureusement, toutes et tous, pour votre soutien à ce projet ambitieux. :-)

À nous, maintenant, de tenir notre engagement de livrer la version bêta de Mobilizon d’ici mi-octobre 2019, avec les fonctionnalités annoncées ! Et comme vous nous avez soutenu au-delà de nos attentes (117%), nous nous engageons à continuer le développement de Mobilizon pour vous proposer une V1 au premier semestre 2020 qui prendra en compte vos retours et remarques afin d’y apporter de nouvelles fonctionnalités.

  • En voici un petit récapitulatif :
  • inscription par email/mdp ou via un autre compte sur le fediverse (Mastodon, PeerTube, Plume, etc.)
  • création / modification / suppression de profils individuels permettant la création de plusieurs identités
  • création / modification / suppression de groupes
  • création / modification / suppression d’événements à partir d’un profil ou d’un groupe
  • groupes permettant la création de plusieurs canaux de discussion (à la manière d’un forum), de sondages simples, de listes de tâches et d’un espace de dépôt de documents (collections de ressources stockées)
  • gestion des multi-identités : chaque identité comprendra un nom d’utilisateur⋅ice, un avatar et une petite description
  • possibilité pour les internautes de créer un évènement sans avoir de compte (évènement anonyme) selon les conditions de l’administrateur⋅ice
  • possibilité pour les internautes de s’inscrire à un évènement sans avoir de compte (participation anonyme) selon les conditions de l’administrateur⋅ice et du créateur de l’événement
  • outils d’administration des instances (gestion des comptes, paramétrage des relations avec les autres instances)
  • outils de modération nécessaires : gestion des signalements sur les comptes et contenus
  • intégration au fediverse (ActivityPub) : inter-connexion d’instances entre elles

Ça semble beaucoup, mais on y croit ! Toute la #TeamMobilizon est mobilisée pendant tout l’été pour avancer sur le développement de ces fonctionnalités. Nous continuerons à vous informer régulièrement des avancées de Mobilizon, ce logiciel dont vous êtes les héros et les héroïnes !

3 questions à Marie-Cécile Godwin Paccard

Marie-Cécile Godwin Paccard est designer indépendante et chercheuse UX. Elle accompagne des personnes et des organisations dans la définition de leurs fondamentaux et objectifs, en apportant un regard systémique. Elle s’occupe de comprendre les usages en profondeur et de concevoir des outils utilisables, éthiques et inclusifs. Elle fait partie de l’équipe de préparation de Mobilizon.

Bonjour Marie-Cécile ! Vous avez accompagné le projet Mobilizon, afin que celui-ci corresponde, dès sa conception, aux besoins et usages des personnes qui sont vouées à l’utiliser. Pouvez-vous nous expliquer en quoi il est particulièrement important pour ce projet de prendre en compte les besoins et attentes des futur⋅es utilisateur⋅ices ?

Bonjour à toute l’équipe ! Étudier les besoins et les usages, c’est essentiel si l’on veut concevoir un logiciel, un service ou même un objet qui soit utilisable, et donc utilisé. Mobilizon a pour ambition de permettre aux personnes de s’organiser et de se rassembler, et de leur donner le pouvoir de le faire librement et respectueusement. Rien de mieux pour commencer à parler "usages" dès le début de la réflexion autour du projet ! Toute l’équipe qui travaille sur Mobilizon a le souhait que les communautés existantes s’en emparent et que de nouvelles communautés s’y créent. On ne pourra pas atteindre cet objectif si on ne fait pas l’effort d’aller à la rencontre des personnes pour comprendre ce dont elles ont besoin, quels problèmes elles rencontrent et comment elles ont fait pour y pallier jusqu’à présent.

Quand on conçoit des choses destinées à être utilisées par d’autres personnes, il est très important de ne pas se contenter de nos propres suppositions, croyances ou idées fixes et d’ouvrir notre esprit à la perception et à l’expérience d’autres personnes. Une courte phase de recherche en usages peut donner des résultats rapides et précieux et permettre d’identifier très en amont des problématiques et des objectifs auxquels on n’avait pas forcément pensé et qui vont nous aider à questionner nos présupposés de départ.

Quelle a été votre démarche pour recueillir la parole de ces utilisateur⋅ices (ou communautés) ?

D’abord, nous avons passé un temps de réflexion ensemble à bien cadrer le projet, ses ambitions, mais aussi ses implications politiques (car TOUT est politique, surtout dans le design et le logiciel, qui plus est libre !) et comment Mobilizon s’inscrivait dans la mission de Framasoft. Nous avons fait le point sur les plateformes d’organisation existantes et ce qu’elles engendraient comme problèmes qui empêchaient les gens de s’organiser librement. J’ai ensuite proposé un plan de recherche à l’équipe, pour bien définir ce vers quoi nous allions orienter la phase de recherche. Nous avons lancé une première enquête en ligne, qui a recueilli pas loin de 300 réponses. Dans cette enquête, nous demandions aux personnes répondantes comment elles s’organisaient en général pour se rassembler à l’aide des plateformes numériques, soit en tant qu’invitées, soit en tant qu’organisatrices elles-mêmes. Nous avons recueilli des informations précieuses sur les problèmes qu’elles pouvaient rencontrer, et pourquoi elles utilisaient ou pas tel ou tel outil numérique pour le faire.

Dans un deuxième temps, nous avons défini des typologies de communautés à qui nous souhaitions nous adresser. À nouveau, il fallait partir des usages : des communautés très grandes avec différents niveaux d’organisation qui créent des rassemblements publics, des communautés spécialisées qui organisent des événements thématiques, des organisations qui souhaitent assurer respect de la vie privée à elles et aux personnes qui participent à leurs événements, etc. Je suis ensuite partie à la recherche de personnes qui correspondaient à ces cas d’usages pour leur poser des questions sur leur manière de s’organiser. On ne parle pas encore de logiciel, de code ou de graphisme à ce point : on se focalise encore et toujours sur les usages, sur la réalité de l’organisation d’événements et aux problèmes bien concrets qui se posent aux personnes qui les mettent en place.

Comment ces éléments alimentent-ils la réflexion sur les fonctionnalités de Mobilizon ?

Une fois que la phase de recherche est bouclée, il est temps de tirer des conclusions sur les données recueillies. Quelle est la réalité des usages des personnes et comment concevoir un logiciel qui ira dans leur sens ? On va ensuite arbitrer nos décisions avec ces données.

Certaines choses parlent tout de suite d’elles-mêmes : si je me rends compte à travers quasiment tous les entretiens qu’une problématique revient tout le temps, cela veut dire qu’il faut la garder en tête tout au long de la conception et du développement et trouver la meilleure manière d’y répondre. Certes, il y a des problèmes très humains que Mobilizon ne pourra pas résoudre, par exemple les "no-show", les personnes qui indiquent qu’elles participeront à l’événement mais finissent par ne pas venir. Même si l’on n’a pas de solution logicielle pour résoudre ce souci, comprendre pourquoi il embête les organisateurs et organisatrices permet de prendre de meilleures décisions par la suite.

Mobilizon ne pourra pas être "one-size-fits-all" (taille unique). Seront couvertes en priorité les fonctionnalités que nous pensons indispensables aux petites communautés qui n’ont pas les moyens techniques de se rassembler ailleurs. On ne remplacera pas un Mattermost ou un WhatsApp, et on n’aura jamais la même force de frappe que Facebook. Mais Mobilizon proposera les fonctionnalités essentielles pour que les communautés les plus exposées au capitalisme de surveillance puissent migrer hors de Facebook, mais ne pourra pas remplacer les centaines de pads imbriqués ou les conversations vocales de Discord à plus de 30 personnes !

En ce moment, je suis en train de concevoir le "back office" de Mobilizon, et toute l’articulation de la "tuyauterie" qui va permettre de créer un événement, un groupe, d’inviter des personnes dans ledit groupe pour s’organiser en amont de l’événement, de définir les différentes identités avec lesquelles on pourra dire que l’on participe à un événement en cloisonnant son activité, de modérer les participations ou les questions et commentaires...

Avec le reste de l’équipe, nous nous posons également plein de questions sur la manière dont Mobilizon va accompagner les personnes dans la compréhension des principes de la fédération et des instances. Le but est de nous assurer que dans tous les cas, la personne qui souhaite utiliser une instance Mobilizon pour créer un événement sur le web accède simplement aux tenants et aboutissants de tel ou tel choix, pour prendre la décision qui lui convient le mieux. Cela va se traduire dans plein d’aspects de la conception du logiciel : comment va se dérouler l’inscription ("on boarding"), quels éléments vont permettre de comprendre le principe des instances dans le texte et dans l’interface, etc.

Merci le 3ème palier est dépassé !

Wahoo ! Nous venons tout juste d’atteindre le 3ème palier de cette collecte et c’est grâce à vous !!! On ne sait comment vous remercier pour votre soutien ! Vous nous avez donné les moyens de réaliser le Mobilizon de nos rêves !

Ainsi, la version bêta de Mobilizon qui sortira à l’automne 2019 permettra la création de groupes, avec des outils de messageries et d’échanges entre les membres. Mobilizon permettra aussi d’organiser, d’afficher et de gérer les outils externes que le groupe utilise déjà (pour écrire des documents ensemble par exemple). Enfin, chaque personne ayant un compte pourra se créer plusieurs identités, afin de ne pas afficher la même identité sur ses événements sportifs, ses réunions familiales et ses actions militantes.

Ce n’est pas encore fini !

Avec ces 50 000 €, nous avons donc les moyens de réaliser le meilleur logiciel qu’il nous est possible de faire. Si nous recevons plus d’argent, nous ne ferons pas plus, ni plus vite, mais nous pourrons aller plus loin. Ainsi, chaque centime au-dessus de ce palier des 50 000 € sera utilisé pour continuer à faire de Mobilizon l’alternative dont nous rêvons toutes et tous.

Entre l’automne 2019 et la V1 que nous souhaitons publier au premier semestre 2020, nous prendrons en compte vos retours et remarques afin d’apporter de nouvelles fonctionnalités à Mobilizon. Nous avons jusqu’au lundi 10 juillet minuit, heure de Paris (donc 22h00 GMT) pour continuer à financer Mobilizon afin que la V1 puisse le plus correspondre à vos attentes. On compte donc sur vous pour parler de Mobilizon autour de vous et sur vos médias sociaux préférés !

Pour les alters du monde entier

La V1 de Mobilizon est financée dans sa version idéale : annonçons cette bonne nouvelle aux personnes pour lesquelles on développe le logiciel ! Framasoft est une petite association française : on a vraiment du mal à communiquer hors de nos frontières -_-...

C’est là que vous pouvez nous aider ! Partagez cette page auprès de vos potes alters, activistes et auprès de toutes ces personnes qui changent le monde à leur manière et dans leur langue.

C’est une occasion unique de leur dire : « je ne te demande pas de mettre la main à la poche, c’est déjà fait. Je te demande juste de garder un œil sur cette solution, de retenir le nom de "Mobilizon", parce qu’un jour ça t’aidera peut-être à libérer ton collectif des événements Facebook. »

On compte sur vous !

Déjà 30 000 €, plus que 5 000 € pour atteindre le second palier !

Wahoo ! Nous avons presque atteint le 2nd palier de cette collecte et c’est grâce à vous !!! On ne sait comment vous remercier pour vos encouragements ! Nous espérons donc atteindre prochainement 35 000 €. Si nous y arrivons, nous nous engageons à vous fournir dès l’automne un Mobilizon totalement fédéré.

Un logiciel fédéré, qu’est-ce que ça veut dire ?

Il n’est jamais facile d’expliquer le principe de la fédération, mais on va tenter de rendre cela le plus simple possible ! L’intérêt principal de la fédération, c’est de ne pas centraliser le pouvoir entre les mains d’un⋅e seul⋅e acteur⋅ice.

Contrairement aux logiciels proposés par les géants du web, les logiciels fédérés ne sont pas pensés pour proposer une énorme plateforme centralisant les contenus du monde entier. Il s’agit plutôt de créer un réseau de nombreux petits hébergeurs, connectés les uns aux autres. Lorsqu’un hébergeur installe Mobilizon sur son serveur, il crée une instance, un nouveau site où on peut s’inscrire, créer et publier des événements, etc.

Donner le pouvoir aux instances

Nous souhaitons que Mobilizon facilite et accompagne l’administration de ces instances. Nous imaginons par exemple un outil qui incitera les personnes qui créent leur instance à préciser, dès la fin de leur installation, leurs choix distinctifs : leurs conditions générales d’utilisation, leur code de conduite, leur politique de modération et de fédération, le public ou la thématique qu’elles favorisent, etc.

Une fois installée, chaque instance peut alors décider volontairement de se connecter -ou non- avec une autre, sur la base des choix, des règles et des politiques internes qui lui sont propres. Nous prévoyons, dès la sortie de la V1, d’inclure des outils d’administration donnant un maximum de maîtrise dans la manière de demander ou d’accepter de fédérer son instance à une autre.

Rendre la vie facile aux personnes

Imaginons que je sois inscrit⋅e sur l’instance de mon université MobilizTaFac. Si cette instance se fédère avec (par exemple) l’instance ÉcoMobilizés, je pourrais trouver, consulter et m’inscrire à un événement "Marche pour le Climat" créée sur ÉcoMoblizés depuis mon compte MobilizTaFac !

Fédérer ne permet pas seulement de "ne pas mettre toutes ses données dans le même panier". C’est aussi la possibilité de créer plusieurs portes d’entrée vers la fédération Mobilizon, chacune avec ses conditions, son identité, sa culture, ses politiques d’interaction... Ainsi, je pourrai choisir ma porte d’entrée, en trouvant l’instance qui correspond à mes attentes, ce qui est toujours mieux qu’une plateforme centralisatrice avec des "conditions d’utilisation à taille unique".

Parler une langue commune

Le protocole ActivityPub (qui est le protocole de fédération choisi pour Mobilizon) permet aussi d’interagir avec d’autres logiciels qui parlent la même "langue". Par exemple, PeerTube (alternative à YouTube) et le réseau social Mastodon (alternative à Twitter) sont liés : il est possible de « suivre » un utilisateur PeerTube depuis Mastodon, ou même de commenter une vidéo hébergée sur une instance PeerTube directement depuis un compte Mastodon.

Intégrer le protocole ActivityPub à Mobilizon lui permet donc d’entrer dans cet immense Fediverse (contraction de federation et universe), avec des possibilités d’interactions que nous sommes encore loin de pouvoir imaginer ! Cela demande, cependant, de nombreuses heures de développement et de conception...

Mais la bonne nouvelle, c’est que grâce à vos dons et vos partages, nous sommes tout proches d’en avoir les moyens ! Pensez à en informer votre entourage… on compte sur vous.

Le 1er palier est dépassé : merci !

Franchement, nous n’imaginions pas atteindre ce premier palier aussi vite ! En moins d’une semaine, vous nous avez déjà soutenus à hauteur de 20 000 €.

C’est une étape importante. Tout d’abord car cet argent nous permet de rembourser les sommes déjà investies dans la conception de Mobilizon. Mais surtout, nous savons désormais que nous aurons les moyens de mener à bien une version de Mobilizon, aussi basique soit-elle.

La question que nous vous posons, avec cette collecte, c’est : est-ce que nous devons porter cette alternative ? Votre réponse semble être un « oui » enthousiaste, et cela nous fait chaud au cœur !

Pour autant, ce n’est pas le moment de baisser les bras ! Car c’est maintenant que nous avons atteint ce palier que les choses sérieuses commencent. Mobilizon prendra tout son sens s’il devient fédéré, ce qui demandera de nombreuses heures de développement afin d’intégrer dans son code le protocole ActivityPub.

C’est maintenant que tout se joue, maintenant qu’on fait la différence entre un projet « juste libre » et un projet décentralisé qui offrira plus d’autonomie et d’indépendance aux communautés.

À vous d’en parler autour de vous, et de convaincre vos communautés de l’importance de ce projet !

Vous avez déjà donné 15 000 €, plus que 5 000 € pour atteindre le premier palier !

Merci ! En seulement 2 jours, nous avons déjà presque atteint le 1er palier de cette collecte. Nous venons de dépasser les 15 000 € et espérons atteindre pendant le week-end le 1er palier fixé à 20 000 €. Avec une montée des dons aussi vertigineuse, vous nous donnez beaucoup d’espoir. Pas seulement l’espoir d’atteindre le but des 20 000 €, mais celui de réussir la collecte dans sa globalité !

C’est désormais à vous de jouer !

En tant que petite association française, nous savons communiquer avec le public libriste francophone. Mais il est plus compliqué, pour nous, de faire connaître Mobilizon auprès d’un public plus large, celui des actrices et acteurs de la transition.

On compte donc sur vous pour nous aider… n’hésitez donc pas à :

  • Relayer l’info sur vos médias sociaux préférés (et, si vous le pouvez, même sur ceux qu’on aime moins…) en utilisant le #JoinMobilizon !
  • Partager le site joinmobilizon.org auprès de vos ami⋅es militant⋅es qui veulent aussi changer le monde !
  • Transmettre l’info dans les communautés que vous fréquentez, en vous inspirant des détails écrit dans notre article de blog !
  • Envoyer l’info à tou⋅tes celleux qui rêvent aussi d'outils plus éthiques et plus libres pour se rassembler, s’organiser et se mobiliser.

Notre seule publicité, c’est la meilleure : c’est vous !

Les paliers du crowdfunding Mobilizon

Nous croyons au besoin de créer un logiciel convivial qui permette aux gens d’organiser leurs événements loin de Facebook ou de Meetup (par exemple).

Nous y croyons tellement que nous avons investi du temps, du travail et de l’argent pour imaginer sa conception.

Notre association n’étant financée que par les dons, nous organisons ce crowdfunding pour vous demander jusqu’où vous voulez que nous nous investissions dans le développement de Mobilizon.

Palier 1 - Version libre & basique

Cette somme nous permettra de rentrer dans nos frais.

Nous rembourserons ainsi les sommes avancés pour concevoir et promouvoir le logiciel, le temps de travail sur le développement de ses fonctionnalités de base, ainsi que le travail des designers qui ont facilité sa conception.

Le code sera remis à la communauté en état de pouvoir être repris par quiconque.

Palier 2 - Version fédérée

Nous pourrons implémenter un protocole essentiel pour faire de Mobilizon un succès : la fédération ActivityPub. Grâce à la fédération, toute communauté pourra installer Mobilizon sur ses propres serveurs, et relier ensemble chacune de ces installations.

Cela permet de multiplier les portes d’entrées, de décentraliser les données, et de se relier au fediverse qui inclut déjà Mastodon (alternative à Twitter) et PeerTube (alternative à YouTube).

Nous ouvrirons aussi une instance de démo de cette version bêta, pour que chacun·e puisse aller voir de soi-même à quoi le logiciel ressemblera.

Palier 3 - Version idéale

Vous nous donnerez les moyens de réaliser le Mobilizon de nos rêves !

Ainsi, Mobilizon permettra la création de groupes, avec des outils de messageries et d’échange entre les membres. Mobilizon permettra aussi d’organiser, d’afficher et de gérer les outils externes que le groupe utilise déjà pour écrire des documents ensemble ou choisir la date de la prochaine réunion, par exemple.

Enfin, chaque personne ayant un compte pourra se créer plusieurs identités, afin par exemple de ne pas afficher la même idenité sur ses événements sportifs, ses réunions familiales et ses actions militantes.

Et au-delà - Vers la version 1

Nous avons fait nos calculs : avec 50 000 €, nous aurons les moyens de réaliser le meilleur logiciel qu’il nous est possible de faire. Si nous recevons plus d’argent, nous ne ferons pas plus, ni plus vite, mais nous pourrons aller plus loin.

À l’automne 2019, nous sortirons une version bêta. Dès lors, riche des retours et remarques que nous recevrons, s’ouvrira la route vers une première version aboutie, une V1, que nous souhaitons pour le premier semestre 2020.

Mais il nous faudra encore bien du travail d’ici là. Dans nos envies, il y a la possibilité de mettre en place un serveur de cartographie pour faciliter la localisation des événements, de créer une webapp pour les smartphones, et encore bien d’autre choses…